SUIVEZ - NOUS

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
INSCRIVEZ - VOUS À NOS NEWSLETTERS
Théâtre de la Reine Clotilde - 77 Rue de Grenelle 75007 Paris

L'ANNONCE FAITE A MARIE

PAUL CLAUDEL

Mise en scène EMILE AZZI

À propos

"Un sommet de mon oeuvre"
"C'est la possession d'une âme par le surnaturel"
"La représentation de toutes les passions humaines"

 

 

Anne Vercors, riche propriétaire terrien, décide de tout quitter pour répondre à ce qu'il croit être l'appel de Dieu, et part pour Jérusalem. Il décide dès lors de marier sa fille Violaine à Jacques Hury, un jeune paysan pour lui succéder. Pierre de Craon, mystérieux hôte d'une nuit, bâtisseur d'églises atteint de la lèpre s'en va et trouve sur son chemin Violaine. Il lui révèle sa vocation, elle lui donne un baiser d'adieu qui lui transmet la lèpre. Mara, soeur de Violaine qui aime aussi Jacques les surprend et décide de dénoncer Violaine. Violaine est congédiée et exilée par Jacques. Sept années plus tard, par une nuit d'hiver, Mara désespérée traverse le pays pour retrouver Violaine et lui apporte l'enfant mort qu'elle a eu avec Jacques.

L'une des plus belles oeuvres du répertoire. Tout le génie Claudélien à travers un verset entre terre et ciel au plus près des élans de l'âme et du corps, un combat de la chair contre l'esprit. L'Annonce faite à Marie nous fait pénétrer au coeur du mystère, du spirituel, du mystique, de l'inaccessible, au coeur de la Passion, de la mort et de la résurrection, au coeur du mal, de la sainteté et du martyr, au coeur de la foi.

Claudel nous entraîne au sein d'une famille où les enjeux, les sentiments d'amour, de haine, de jalousie, les intérêts et les aspirations atteignent leurs paroxysmes et s'entrechoquent dans une campagne française authentique et rude, de terre et de vieilles pierres, d'une France enracinée dans ce qu'elle a de plus beau, offrant ainsi une parole "verbale" pleine et dépouillée et un enchaînement d'images d'une beauté poétique époustouflante.

 

L'auteur pousse l'amour, le pardon et la foi au plus haut degré, et nous laisse être le témoignage vivant. Il faut aller jusqu'au bout et croire même quand tout est perdu. Message d'espoir "d'aujourd'hui" dans un monde de désolation "l'Annonce" fais écho et résonne pour nous dire que l'Amour est la seule religion, la seule justice, le seul prophète, le seul pardon.

 

 

Auteur

PAUL LOUIS CHARLES CLAUDEL est un dramaturge, poète, essayiste et diplomate français, né le 6 août 1868 à Villeneuve-sur-Fère dans l’Aisne et mort le 23 février 1955 à Paris. Il fut membre de l’Académie française. Fils de Louis-Prosper Claudel et de Louise Athénaïse Cerveaux. Frère cadet de Louise Claudel et de la sculptrice Camille Claudel, il grandit à Villeneuve-sur-Fère. De 1882 à 1892, il vit à Paris avec sa mère et ses sœurs. Il fait ses études au lycée Louis-le-Grand où il obtient son baccalauréat de philosophie en 1885 et s’inscrit à l’École libre des sciences politiques pour y préparer une licence de droit. Claudel, selon ses dires, baignait, comme tous les jeunes gens de son âge, dans « le bagne matérialiste » du scientisme de l’époque. Il se convertit au catholicisme, religion de son enfance, en assistant en curieux aux vêpres à Notre-Dame de Paris le 25 décembre 1886, jour de Noël. À la même époque, il découvre les Illuminations, le recueil de poèmes d’Arthur Rimbaud, dont la lecture sera pour lui déterminante. L’influence de celui qu’il appelait le « mystique à l’état sauvage » est manifeste, notamment, dans Tête d’or. Passé une velléité d’entrer dans les ordres, il entre dans la carrière diplomatique en 1893. Tout d’abord premier vice-consul à New York puis à Boston, il est nommé consul à Shanghai en 1895. À l’âge de 32 ans, en 1900, il veut mettre fin à sa carrière diplomatique pour devenir moine bénédictin et postule à l’abbaye Saint-Martin de Ligugé. Les supérieurs du monastère ne l’admettront pas comme moine mais, en 1905, il deviendra oblat de cette même abbaye. De retour en Chine, il y poursuit sa carrière diplomatique et, après avoir été consul à Shanghai (1895), il devient vice-consul à Fou-Tcheou (Fuzhou, 1900) puis consul à Tient sin (Tianjin, 1906-09). Il est ensuite consul à Prague (1909) Francfort (1911) et Hambourg (1913) avant d’être nommé ministre plénipotentiaire à Rio de Janeiro (1916), et à Copenhague (1920). Il est ambassadeur à Tokyo (1922), à Washington (1928) puis à Bruxelles (1933), où se termine sa carrière diplomatique en 1936. Claudel s’installe alors définitivement dans le château de Brangues en Isère, qu’il avait acquis en 1927 pour y passer ses étés. Le travail littéraire, mené jusqu’alors parallèlement à sa carrière diplomatique, occupe désormais la plus grande part de son existence. Parmi ses principales œuvres dramatiques nous pouvons citer Le Soulier de Satin, Partage de midi, L’Echange, L’Annonce faite à Marie, Tête d’Or, Le Pain dur et L’Otage.

L'ÉQUIPE

Avec 

Delphine André, Emile Azzi, Valentine Galey, Philippe Michel,

En cours...

Costumes  

AUTOUR  DU  SPECTACLE

Drame familial inspiré de l'enfance de l'auteur et de sa terre natale. Nous sommes dans le Tardenois. "C'est là que j'ai appris le Francais, le vrai français, un français tout près de sa source, le parler tout frais de l'île de France...c'est là aussi que j'ai revécu toute cette histoire des deux soeurs et de la lépreuse...qui épouvantaient mon enfance, que m'ont contée je ne sais quelles bouches d'ombre...relation déchirante de quelque chose qui ne fut jamais et qui à jamais ne cessera plus d'arriver!" (Paul Claudel, le 12 mars 1948, à propos de l'Annonce). Une France authentique et rurale, profonde et mystique. L'enfance de l'auteur c'est aussi sa famille, sa mère, son père et ses soeurs (comment ne pas penser à Camille Claudel, dont le destin tragique résonne ici à travers le visage de Violaine).

 

Francois Claudel "C'est la version de l'Annonce faite à Marie la plus émouvante que j'ai vue; unique, elle s'inscrit dans la lignée. Emile Azzi est un immense interprète et un immense passeur de la langue de Claudel."