EMILE AZZI

LIGNE ARTISTIQUE 

Emile Azzi explore les champs des possibles et ouvre les horizons. Son travail met l’acteur au centre, dans un rapport universel et intemporelle où le théâtre est un engagement physique, total et où la poésie s’incarne et se déploie pleinement. Le monde est ici en jeu, les personnages sont en lutte face à la réalité d’un monde qui se meurt. Les forces naturelles et métaphysique interagissent. 

 

Le théâtre dramatique et la tragédie lui donne la matière d’un univers où la parole est essentielle, où le corps devient une matière de création. Ses mises en scène et la scénographie se matérialisent à travers deux mondes : le monde réaliste et le monde métaphysique grâce à l’utilisation de matières et d'éléments qu’il met en contrastes.

 

L’espace scénique se transforme, change comme un puzzle devant le spectateur qui est au cœur d’une traversée, d’un voyage d’où il ressortira changé. Il travail également sur le dépouillement et sur les rapports primitifs.

 

A travers notamment ses mises en scène et son travail sur Tête d’Or, L’Annonce faite à Marie, Partage de midi, L’Otage de Paul Claudel, Hamlet de William Shakespeare, Carnet de Voyage d’Ernesto Che Guevara, Saint-Julien l'Hospitalier de Gustave Flaubert et Bérénicede Jean Racine il nous interpelle sur la place de l’homme dans la société, l’identité, le déracinement, l’exclusion, l’enfance, la jeunesse, la mort et le rapport de l’homme avec la nature et le monde sauvage...

PARCOURS

Comédien, metteur en scène, réalisateur, fondateur de la compagnie, directeur de Théâtre

Né au Liban dans un pays en pleine guerre, ses parents n'ont pas d'autre choix que de partir, il arrive en France à l'âge de 3 ans où il passe une grande partie de son enfance en banlieue parisienne en Seine-Saint-Denis. A l'âge de 8 ans pour des raisons administratives il est contraint de retourner au Liban seul, il y reste plus d'un an où il ne va pas à l’école, découvre une autre culture et un pays en ébullition permanente. Ce déracinement et son enfance vont avoir un impact et une influence aussi bien sur son travail et ses choix artistiques que dans son processus de création et dans sa relation avec le monde.

 

Après avoir avoir obtenu son baccalauréat avec l'obtention d'un 20/20 en philosophie, il s'installe à Paris. Il rentre au Cours Florent puis il est reçu aux conservatoires d'Art Dramatique du V ème et XVI ème arrondissement de Paris. Il se forme également au chant au Conservatoire de Musique Maurice Baquet de Noisy le Grand où il est élève du ténor Michael Popescu. En parallèle il est étudiant en Histoire à la Sorbonne et en Commerce International à L'Ecole Nationale Supérieure de Commerce, des études qu'il ne poursuivra pas pour se consacrer uniquement au Théâtre. Il poursuit son apprentissage, à travers des stages, il s'initie au masque, au conte, et tourne dans plusieurs courts métrages d'auteurs.

 

En 2008, pour son premier rôle au théâtre, Olivier Bruaux lui propose le rôle principal et titre de l'unique tragédie de Molière Dom Garcie de Navarre ou Le Prince Jaloux la pièce n'avait pas été jouée depuis plus de 3 siècles par Molière lui même dans le rôle du Prince de Navarre, 38 représentations à Paris en 1 an.

 

Entre 2009 et 2011, il joue dans la plus noire des tragédies cornéliennes Rodogune, Princesse des Parthes de Pierre Corneille où il tient le rôle du Prince Antiochus mise en scène d’Hervé Charton, ce projet est le résultat d'un laboratoire de recherche de 2 ans à L'Ecole Normale Supérieure où il travail également avec Lionel Parlier. Pendant cette période il entreprend en parallèle un travail sur Hamlet de William Shakespeare et réalise en plein hiver un voyage au Danemark qui l'amène jusqu'a Krongborg.

 

Autodidacte, il fonde en 2010 la compagnie A Ciel Ouvert, les Justes Causes, sans résidence, ni lieu, c'est dans les bois pendant 2 ans qu'il travaille, répète, cherche et que la compagnie se construit.

 

En 2006, assis dans une bibliothèque municipale à L'Espace Michel Simon de Noisy le Grand, un livre tombe d'une étagère c'est Tête d'Or de Paul Claudel, il se lève pour le ramasser puis le lit d'une traite, la rencontre est évidente.

 

C'est en 2012, qu'il décidera de tout quitter et de s'affranchir des barrières de la civilisation pour chercher une méthode de travail, un processus de création proche du dépouillement en relation avec la nature et avec le monde métaphysique pour retrouver un rapport primitif, instinctif et intemporel.

 

En 2013, il rentre à Paris où incarne dans un seul en scène Tête d’Or de Paul Claudel qu’il adapte et met en scène, véritable performance physique, le spectacle est à l’affiche pendant plusieurs mois entre mars et juin à la Crypte Saint Sulpice et au Théâtre de L’Île Saint Louis, donnant lieu à 28 représentations. Ce sera le début d’une longue aventure. Commence dès lors un long travail sur le vers claudélien et sur l'oeuvre de l'auteur.

Il entreprend également en parallèle une recherche sur la perte d'identité, le déracinement, l'exclusion et le rapport de l'homme avec la nature à travers des stages et un laboratoire de recherche qu'il organise d'une façon permanente depuis 2013 et dont les résultats verront la création de plusieurs spectacles de l'auteur avec L'Annonce faite à Marie en 2016, Partage de midi en 2017 et L'Otage prévu pour 2019.

 

En 2014, il fonde l'Ecole d'Art Dramatique Saint Louis Sainte Clotilde avec Philippe Michel.

En parallèle des cours, il organise avec des enfants de 7 à 16 ans des travaux de recherches sur les thèmes du voyage, de la jeunesse, de la découverte, de l'insouciance, de la rêverie, du désir et de la réalité trouvée, des barrières de la civilisation, de la société de consommation, notemment. Ces travaux donneront lieu à la création de spectacles Florilège ou Les Sarments Initiés et Rêves ou Le Soulier d'Or à partir des oeuvres d'Arthur Rimabud (Une Saison en Enfer et Les Illuminations) et de textes d'Alfred de Vigny, Victor Hugo, Paul Verlaine, Charles Beaudelaire, Leconte de Lisle et d'Alexeï Khomiakov. Ce travail commencé en 2014 se poursuit aujourd'hui autour de l'oeuvre de Gustave Flaubert La Légende de Saint-Julien L'Hospitalier.

 

En 2015, Loup-Félix Garcin lui propose le rôle principal du film Nocturnes où il incarne un pianiste en quête d'inspiration.

 

En 2016, premières représentations de L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel dans laquelle il interprète le rôle de Pierre de Craon, après des représentations à Paris, le spectacle est notamment jouée au Cinéma Mac Mahon en faveur de la Fondation Sœur Marguerite et à l’Eglise Saint-Germain l’Auxerrois où il transforme l’espace en sanctuaire visuel et sonore et plonge le spectateur dans un une semi obscurité fascinante avant une tournée internationale, à Madagascar à L’Institut Français Centre Culturel Albert Camus, le lendemain de la représentation il est reçu par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina au Palais Présidentiel, il visite également Akamasoa où il rencontre pour la première fois le Père Pédro, une rencontre qui va fortement le marqué . En mai 2017 L’Annonce faite à Marie est jouée au Vatican pour le Pape François au Palais de La Chancellerie (première et seule compagnie Française).

 

En 2017, il participe au Marathon Shakespeare, il est à l’affiche dans Macbeth où il joue le rôle de Banquo mis en scène par Urszula Mikos au Nouveau Théâtre de Montreuil après un laboratoire de recherche de 6 mois.

 

En juillet 2017, premières représentations de Partage de midi de Paul Claudel où il interprète le rôle de Mesa qu'il présente en alternance avec L’Annonce faite à Marie au Festival d’Avignon 2017.

A la rentrée 2017, il effectue sa première tournée nationale avec Tête d'Or de Paul Claudel, une représentation a également lieu à Paris au Musée de la Nature et de la Chasse évènement que la compagnie organise en faveur de Madagascar. 

 

Il commence également l'adaptation de Carnet de voyage d'Ernesto Che Guevara après 3 années de réflexion. En février 2018, il entreprend alors un voyage en Islande pour être au plus près des sentiments de l'auteur et retrouver ce lien avec la nature.

 

En avril 2018, il part pour une seconde tournée internationale à Madagascar où il est invité par la Première Dame pour innaugurer une nouvelle salle de spectacle avec Partage de midi, une première mondiale au Plaza Ampefiloha et rencontre à nouveau le Père Pédro qui le reçoit à Akamasoa et lui dédicace son dernier livre et avec qui il s'entretien longuement. La même année l'auteur Maurice Desmazures lui propose sa dernière pièce La Basilique Effacée qu'il met en scène et dans laquelle il incarne le rôle du vice abbé. ll coréalise également le film La Basilique Effacée inspirée de l'oeuvre. La pièce est présentée au Festival d'Avignon 2018 en alternance avec Tête d'Or de Paul Claudel qu'il présente à nouveau et pour la première fois à Avignon. Suite à l'incendie de Notre-Dame, il organise une levée de fonds pour la reconstruction avec une représentation exceptionnelle de La Basilique Effacée le 8 juin 2019 à Paris. 

 

En 2018, il crée Le Festival de Théâtre Intercontinental la première édition a lieu en août au Château de Cuirieu en Isère près de Brangues pour les 150 ans de naissance de Paul Claudel avec notemment au programme L'Annonce faite à Marie. Ce Festival a pour vocation de promouvoir le partage culturel et artistique et le patrimoine et de susciter à travers la création : la réflexion et l'action. Universel, engagé, populaire, dans le présent et porté vers l'avenir. 

 

En 2019, il crée avec Charles-Louis de Noüe Le Festival de Théâtre de Cuirieu du 5 au 10 août avec notemment au programme Partage de midi de Paul Claudel. 

 

En avril 2019, il crée le TRC, Théâtre de le Reine Clotilde dédié à l’art dramatique et à la création. Le TRC est un lieu d'exigence et de partage au coeur de Paris, qui fonde son identité sur la présentation d’œuvres du répertoire théâtral classique et contemporain de ceux, qui portent en eux un idéal qui au delà des frontières se fait l'écho, la caisse de résonnance d'un monde. Le TRC est un lieu local, national et international.

 

En Juillet 2019, la France est le pays à l'honneur du Festival de Théâtre de Casablanca. Il est invité par L'institut Français du Maroc et Le Festival de Théâtre Universitaire de Casablanca, le FITUC qui a séléctionné La Basilique Effacée en ouverture de la 31ème édition du Festival sous le thème "Théâtre et Changement". La Basilique Effacée est également programmée à Vézelay le 11 et 12 juillet 2019 pour les 40 ans de l'inscription au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Puis sera en tournée nationale, à Toulon le 4, 5, 6 octobre 2019 et à Clermond-Ferrand où le spectacle est programmé en ouverture de la 10 ème édition du Festival de Théâtre Biblique de Clermont-Ferrand le 12 octobre 2019.

 

En 2019, il met en scène L'Otage de Paul Claudel sa 4 ème mise en scène de l'auteur, la première date est prévue le 2 décembre 2019 dans le cadre de l'Année Impériale à Autun au Théâtre Municipal, Hamlet de William Shakespeare, Carnet de voyage d'Ernesto Che Guevara, sur le film Gibran, sur le documentaire For Life qu'il écrit et réalise. Il travail également sur Bérénice de Jean Racine prévue pour mai 2020. Il poursuit ainsi ses recherches et explore à travers ces créations des horizons nouveaux, toujours au plus près des questionnements actuels de notre société et de notre monde.

SUIVEZ - NOUS

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
INSCRIVEZ - VOUS À NOS NEWSLETTERS
Théâtre de la Reine Clotilde - 77 Rue de Grenelle 75007 Paris