LA BASILIQUE EFFACÉE

MAURICE DESMAZURES

Mise en scène EMILE AZZI

Scénographie LONG HA

À propos

Tout est mystère au sein du monastère...

Crime ou accident ?

Une enquête palpitante. Un héritage en fumée.

Lorsque toute notre vie nous avons oeuvré pour ce moment et que tout s'écroule.

A Vézelay, au XIIème siècle, la Basilique vient d'être achevée, mais la Croix sommitale tombe au moment d'être posée, tuant un homme, et après ce mauvais présage, la Basilique est incendiée. Il ne reste que des ruines. Signe du ciel ou action humaine ? Le maître abbé hésite à trancher tandis que le vice abbé cherche le coupable. Gouverner avec fermeté, autorité, vouloir la perfection jusqu'à en oublier les êtres, le vice abbé a sa logique. Ne pas agir, laisser faire, laxisme et tolérance, le maître abbé la sienne. Une fissure se révèle à travers laquelle deux visions s'affrontent. Apparaît la femme du mort, troublante et mystérieuse. Elle accuse un certain Luc incarnant le peuple rebelle qui a soif de liberté. Le légat du Pape, venu pour la consécration de la Basilique à Marie Madeleine, devient l'arbitre de ce conflit.

Auteur

Maurice Desmazures 

L’auteur qui hésitait à en être un… Etre auteur est une lourde responsabilité…vis à vis de soi même. J’ai pu me dire que c’était possible quand Jean Anouilh m’a écrit un jour: «  je suis sûr que vous êtes un auteur et je me demande pourquoi on met tant de temps à vous jouer ». «Le jeu est venu grace à quelque personne: Jacques Mornas, créateur de l’ERAC, (Cannes), quia donné avec succès «Le méncène» pièce apprécié de Jean Anouilh et de Jean Le Poulain. Puis grâce à Michel Duchaussoy  pour lequel j’ai écrit plus de trente pièces jouées à la radio, et une en plus sur France Culture par la Comédie Française. Puis d’autres comme des petits cailloux sur le chemin. A Paris au Tristan Bernard, Les femmes d’un homme : au studio Bertrand, L’arbre de mademoiselle d’Escarbasse, prix du  théâtre court à Arles. Le Mécène à Genève et Sèvres, Charrette au programme à Neuilly et Bruxelles, sujet: la Comédie française pendant la Révolution, 27 personnages, peur de rien…, Jeanne d’Arc et Cauchon à l’église Saint Roch, Église des artistes à Paris, et d’autres. Etre présent sur scène, parce qu’une pièce , même si elle commence sur une table, n’a pas vocation à finir dans un tiroir. 

L'ÉQUIPE

Avec 

Philippe Michel, Emile Azzi, Delphine André, Hermann Marchand et Matthieu Rocher 

Scénographie / Régie Long Ha 

Costumes Marianne Sentier 

AUTOUR  DU  SPECTACLE

N'est-ce pas une part de nous même qui disparaît à jamais ? Ne sont-ce que des pierres comme certains l'affirment ? Pourquoi les hommes de tout temps ont cherché à bâtir des œuvres qui les dépassent ? Qu'avons nous oublié de si essentiel et de si cher à ceux qui nous ont précédés ?

Mais où se situe l'homme dans cette démesure... 

SUIVEZ - NOUS

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
INSCRIVEZ - VOUS À NOS NEWSLETTERS
Théâtre de la Reine Clotilde - 77 Rue de Grenelle 75007 Paris